Archives de Tag: Amancio Ortega

Qui tire les ficelles ?

Arrétez de fantasmer sur des conspirateurs à l’échelle planétaire !

On peut quand même se la poser cette question de qui tire les ficelles… D’autres l’ont fait avant nous (Platon avec le mythe de la caverne). Et le mythe se perpétue dans notre imaginaire avec des livres comme le Seigneur des anneaux, 1984, le Meilleur des mondes, ou des films comme La guerre des Etoiles, Matrix, Inception, … Un sujet qu’on a relégué au monde des ados… surtout pas au monde sérieux des adultes…

Existent-ils ces maîtres du monde et si c’est le cas, qui sont-ils ?

Seraient-ce les oligarchies ?

Alain Cotta1 dans son livre « Le règne des Oligarchies », explique que les oligarchies2 ont toujours dominé le reste de la population avec pour finalité d’endormir et massifier ce « reste ». Mais les oligarches sont quand même assez nombreux à l’échelle du monde. Cela ferait un peu beaucoup de « maîtres du monde »..

Parmi les oligarches, seraient-ce ceux qui contrôlent la finance ?

Naomi Klein3 dans son livre « la stratégie du choc », décrit le fonctionnement des maîtres de la finance depuis la seconde guerre mondiale. On découvre le rôle de certaines écoles, de multinationales et d’institutions sous leur contrôle ou sous leur influence. Ce sont ceux qui contrôlent la réserve fédérale ou banque centrale américaine (la réserve fédérale américaine n’est pas sous le contrôle du gouvernement des Etats-Unis mais sous le contrôle de banques privées) et indirectement le FMI, l’OMC, l’OTAN, le FBI…

C’est peut être eux ou certains parmi eux…

Seraient-ce ceux qui apparaissent directement sur le devant de la scène, qu’elle soit politique, économique, militaire ou médiatique ?

C’était pour rire, mais faire le guignol est un bon moyen de passer inaperçu pour d’autres sujets…

Et pourquoi pas ceux qui instrumentalisent ceux qui sont sur le devant de la scène ?

Ces derniers, peu nombreux, ont aussi le pouvoir à travers les conseils d’administration des banques et des multinationales. Ils dictent aussi les programmes des médias. Par exemple, en France, on a quelques individus qui contrôlent à la fois une ou plusieurs multinationales et des médias comme 4Martin Bouygues (Bouygues construction, Bouygues téléphone, TF1, LCI, TF6, TV Breizh, TMC, TPS), Arnaud Lagardère (EADS pour quelque temps encore, Fayard, Grasset, JC Lattès, Stock, Parie Match, Journal du Dimanche, Nice Matin, La Provence…), Edouard de Rothschild (banque Rothschild par filiation, Libération, France Galop), Serge Dassault (Dassault aviation et systèmes, Thalès, actionnaire de L’Express, Valeurs Actuelles et du Figaro), François Pinault (ancien président du groupe PPR, actionnaire au Point). Et dans les autres pays dits riches, on a les mêmes concentrations de pouvoirs dans les mains de quelques hommes.

Seraient-ce les hommes les plus riches du monde ?

Carlos Slim Helu, Bill Gates, Amancio Ortega, Warren Buffett… et les autres…

Seraient-ce des membres influents de groupements comme le Word Economic Forum, le groupe Bilderberg, les Francs Maçons, les Triades chinoises, le Siècle, Le Club de Rome, l’Opus Dei et quelques autres organisations ?…

Ces maîtres du monde, c’est certain, ils sont quelque part dans tous ceux qui viennent d’être cités et parfois dans plusieurs cases à la fois.

Pourquoi s’intéresser à eux ?

Ce n’est pas par curiosité. A propos du marché, la voix du capitalisme libéral évoquait une main invisible. De même, une main invisible pèse sur le sort de l’humanité et indirectement sur celui de la planète. C’est une main machiavélique qui se croit au dessus de tout et sélectionne ses élites en les mettant à l’épreuve : une forte intelligence rationnelle, une grande maîtrise de la personnalité, le tout marié à un profond cynisme et égoïsme. Le système dit « corporate governance » instillé au début des années 80 dans les multinationales est inspiré de ce modèle de sélection. Et les non sélectionnés (l’immense majorité de la population), sont des troupeaux, à traiter comme on traite le bétail aujourd’hui…

A ces maîtres du monde, je leurs dis « non merci ». Non, l’éducation ne sert pas à extraire une élite mais permettre à chacun de s’élever pour postuler à ce qui l’épanouit complètement. Les plus capables se mettant alors au service des autres pour aider au progrès de tous. Non, vous n’êtes pas au dessus des lois naturelles, vous n’êtes pas non plus le sommet du vivant et la vie pourrait bientôt se charger de vous le rappeler. Non, vous n’arriverez jamais à briser complètement les idéalistes et humanistes… Oui, vous êtes très fort, comme jamais, pensez vous, vous ne l’avez été. Mais relisez l’histoire, celle des annales immémoriales, vous vous êtes déjà bien plantés.

Avec le XXI° siècle, les physiciens travaillent avec acharnement pour unifier les quatre forces fondamentales de l’univers- les deux forces nucléaires forte et faible, la force électromagnétique et la force de gravité, en une seule Superforce. Quelque chose me dit que les actuels tristes maîtres du monde sont comme ces physiciens… Il y a et il y aura toujours quelque chose qui leur échappe et ce n’est pas du au hasard…

1 Alain Cotta, Le règne des Oligarchies, Plon, 2011.

2 Oligarchies : des régimes où un petit groupe de personnes a la souveraineté sur un ou plusieurs domaines comme la politique, l’économie, les médias, le militaire.

3 Naomi Klein, La stratégie du choc, Léméac/Acte Sud Babel, 2008.

La stratégie du choc consiste à profiter d’une crise ou de la créer, pour imposer à la population des réformes visant principalement à désengager l’Etat ou la région concerné de ses responsabilités. Des actifs sont alors bradés au profit de multinationales et ce qui auparavant était géré collectivement devient privé. La stratégie du choc peut être aussi appliquée à des individus sous forme de séquestrations, tortures, déracinements, déportations, voir assassinats. Les individus visés sont ceux s’opposant à ces privatisations imposées.

4 Dany-Robert Dufour , Le divin marché, Denoël, 2007, p54.

Publicités